cyber no neko Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Fantasy Dream - The Final Tears

 
Répondre au sujet    cyber no neko Index du Forum » Discuzone » Zone @rt » Art textuel Sujet précédent
Sujet suivant
Fantasy Dream - The Final Tears
Auteur Message
Titou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 27
Localisation: Isère
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猪 Cochon
Cyber no point(s): 3
Moyenne Cyber points: 0,11

Message Fantasy Dream - The Final Tears Répondre en citant
Fantasy Dream - The Final Tear
   

Salut a toutes et a tous, je vais vous montrer une de mes plus grande histoire.

Se scénario devait être un jeu, mais il me tenait tellement a cœur que je faire en 2D ne me conviens pas pour transcrire l'histoire.

La petite histoire de l'histoire


Pour la petite histoire de se scénario, je l'ai commencé par la fin, en oui, en écriture l'ordre importe peu, j'ai donc réussit a visualisé où j'allais. Je l'ai commencé le 31 Décembre 2011, pendant le nouvel an que je faisait dans un restaurant avec ma famille, et je venait de finir pour la première fois Final Fantasy IX (jeu qui me tiens le plus a cœur) et j'ai imaginé la fin et le background en cette soirée de fête. Au départ, j'étais partit pour faire juste des dialogues pour, textuellement qu'il soit en pièce de théâtre. Je me suis vite rendu compte que ça ne pouvait pas marché, alors je l'ai écrit en prose.

L'histoire est divisé en Acte, puis en Chapitre selon le changement de lieu.
Pour le moment, l’histoire n'est écrite qu'à 10% je dirait a cause de la réécriture en prose.

Je vais donc mettre sous spoiler, pour le moment, les chapitres et une fois que il y en aura beaucoup, les chapitre seront a télécharger, parce qu'il y aurai du coup beaucoup trop de chose. Je pense aussi vous les faire dans l'ordre, chapitre par chapitre pour ne pas vous perdre.

Synopsis

Le monde d'Aola est en proie au massacre de la guerre, tout les continent sont en guerre et le seul qui n'a pas encore été touché est celui de Aelo, fermé du reste du monde par les montages littorales. Cependant, il règne comme une atmosphère de mort entre les trois pays d'Aelo mais peu de gens s'en souci pour ainsi dire. Sur Aelo a grandit un jeune homme nommé Léan, il cherche la signification de son existence et de son malheur. En arrivant a Akrh, il cherche aussi ici ces origines, mais il ne trouvera rien. Sauf qu'ici commence la véritable histoire de sa vie.
  

Acte I - Aelo
  

Chapitre I - Val le Conteur du Passé



7 ans aujourd’hui pensa Val.
Du haut de ses 24 ans, Val, le chef des armés d’Akrh, avait succédé à Xéander après avoir simplement déclaré « Je n’en vais vivre ». Vivre pensa Val. C’est se que leur avaient apprît un ami qui c’était sacrifier pour eux. Sous le soleil de la grande place d’Akrh, toujours rayonnante, avec une foule que l’on pourrait comparer à une marée d’eau s’écoulant dans diverse endroit. Le sol en pavé faisait entendre les bruits de pas. Au centre se trouvait une magnifique statue d’un héros, un héros que Val à bien connu. Le jeune homme représenter n’avait pas plus de 17 ans. Cheveux coiffer avec l’oreiller, un corps ni trop fort ni trop faible qui tenait une lance de sa main gauche avec un symbole de dragon en triangle dessus. D’une fière allure, la statue était saluée par la plupart des passants. Même sous l’apparence d’une statue tu garde le même visage pensa Val. Il avançait vers la statue sans prendre compte des gens autour, regardant le regard souriait de cette dernière. Val avait des frissons rien que de penser aux aventures qu’ils avaient vécu ensemble 7 ans plus tôt. Tous était partit de cette place, la nuit. Val s’en souvenait comme si c’était hier. Avançant toujours vers la statue, Val heurta un enfant qui jouait près d’elle.
Désolé.
Pas grave… Oh mais tu es…
Val revoyait quelqu’un dans le visage du garçon et le garçon aussi.
Moi, je suis Val…
Ouais je sais ton nom est aussi écrit là !
En dessous de la statue était marqué des noms, on pouvait y lire « Aux héros qui on sauvé Aola » et « Val, L'ange guerrier » au milieu d'autre nom. Val ne pensait ne pas avoir sa place sur se « mémorial ». Il n'avait pas fait grand chose pour sauvé le monde de son point de vue.
Moi c'est Myle.
Le garçon avait un sourire que Val appréciait. C'était la même sensation que Val ressentait bien qu'il n'avait pas le même âge a l'époque.
Ta place est au château et pas ici Myle.
Je voulait voir la statue avent de partir demain.
Toi aussi tu l'aime bien cette statue hein ?
Tout le monde adorait cette statue, bien que le héros qu'elle représentait n'était pas d'ici, elle est devenu le symbole de Akrh, le symbole d'Aelo, le symbole d'Aola et le symbole de l'univers. La marée de gens qui passait devant était là pour la salué, et personne n'y manquait, même les nourrissons, on leur apprenait très tôt a salué le héros.
Je l'adore, pour moi, c'est le symbole de notre pays.
Bien qu'il est de la nationalité de Méquos, c'est vrai qu'il est comme notre représentant.
Sur la place centrale de la plupart des villes du contient d'Aelo, il y avait une statue du héros du monde.
Dit Val? Tu pourrai me raconté l'histoire de cette statue.
On te l'a raconte jamais au château ?
Val était gêné, il n'aimait pas raconté les histoire, encore moins les siennes.
Si mais je voudrai entendre la version de quelqu'un qui y était.
Et ta mère ?
Bah. Toujours occuper par son travail et papa est toujours en voyage pour retrouver Zeï.
Zeï, de son vrai nom Zeïritch, était un compagnon de Val il y a 7 ans. Il avait disparut peu après la fête que Akrh érigea en la faveur des 9 sauveurs du monde.
Et ta tente Lylin ?
Elle n'y était pas depuis le début.
Val était vraiment embarrasser que Myle lui demande de raconter son histoire.
Demain vous aller a Leav, tu demandera a Eoliae ou a Hyldrien de te raconter.
Sa t’embarrasse tant que sa de raconter la plus grande aventure que tu ait vécu ?
Val ne voyait plus personne qui était susceptible de conter son histoire.
Bon d'accord, je vais te la raconter. Mais trouvons un endroit plus tranquille que cette place.
Cool ! Sa te dérange si je vais chercher des amis ?
Val se sentait encore plus mal a l'aise de raconter comme si quelque chose l’embarrassait dans cette histoire.
O...oui bien sur pourquoi pas ?
C'était a contre cœur qu'il accepta. Val attendit près de la statue que Myle revienne avec ses amis. Il espérait seulement qu'il n'y en ai pas trop.
Quelques minutes plus tard, Myle revint avec de deux de ses amis.
Voilà, je te présente Linal et Merc.
Salut. Waou... tu nous avait pas mentit Myle, c'est bien Val l'ange guerrier.
Merc était en admiration devant Val. Il le regardait fixement cherchant son épée légendaire.
Où elle est ta Claymore ?
Je n'en ai pas besoin pour marché en ville.
Merc avait l'air presque déçu de ne pas pouvoir voir l'épée de Val.
Bon. On va chercher un endroit plus tranquille que cette place.
Après avoir marcher la moitié de la ville, ils arrivèrent dans une rue près du port d'Akrh. Val s'assit alors sur une caisse posée dans une ruelle et commença son récit. Aussi mal a l'aise qu'il était, il essaya de rendre son récit le plus vivant possible.
Tout d'abord, je vais vous raconter l'histoire d'un jeune homme. Il s'appelle Léan.
 

Court chapitre qui introduit l'histoire.

Chapitre II - Léan


Akrh. Superbe ville situer au sud du continent d'Aelo. Elle est l'une des plus puissante nation de se continent. Elle est prisé par les commerçants et forgerons d'arme mais aussi pour sa beauté. Rien de mieux qu'une chambre d'hôtel avec vu sur la mer. L'empire était actuellement diriger par l’empereur Akré-Léo VOS. Sa fille Akré-Méatilox VOS était considéré comme la plus belle princesse qu'il n'y ai jamais eu. Elle ne manquait pas de prétendant mais elle refusait catégoriquement toute relation avec un autre homme que son père. Sa mère était morte 2 ans auparavant. Sa disparition avait causé un grand vide dans l'empire et la princesse comme l'empereur avait eu du mal a s'en remettre. Jour de festival, la fête nationale d'Akrh, le 24 septembre. C'est a cette date que l'histoire des 9 héros du monde commence. Sur la grande place en fête, la statue d'hommage aux héros n'existait pas encore. A la place s'élevait une tout autre statue, une statue représentante du dieu Akré qui aurai selon la légende, a créé la cité-état d'Akrh. Tout comme la statue des 9 héros, tout le monde qui passait au alentour saluait la statue de leur dieu. La ville étant en fête, la rivière de gens affluait beaucoup plus que la normale sur les pavés. Un jeune homme d'environ 16 ans s’avançait le regard soucieux sur les pavés. Il portait un lance dans son dos et faisait en sorte que personne ne le touche par timidité. Les cheveux noirs coiffer avec les plis du réveil, des yeux verts a moitié fermés, un visage triste, a chaque fois qu'une jeune femme le voyait passer, elle ne pouvait s’empêcher d'être attrister par le beau regard triste du jeune homme. Certaine lui disait même « Ton beau visage n'est pas fait pour être triste. Sourit un peu ». Il souriait a ces mots puis dès que le regard de la jeune femme ne portait plus sur lui, il reprenait le même visage triste, vidé de toute gaîté. Le jeune homme avait un certain charisme qu'il n'avait jamais usé. Tout cela le dépassait bien, l'amour n'avait pas d'importance pour lui, en réalité, il n'y avait jamais songé. Il était venu a Akrh pour chercher des réponses, des réponses sur ses origines. Il cherchait a connaître la signification du tatouage rouge en forme de dragon triangulaire qu'il portait sur la main gauche. Il prit la direction est de la ville pour pénétré dans une sombre ruelle où les bruits était même suspect. L'atmosphère de cette petite rue paraissait malsaine et profondément mauvaise. Mais le jeune homme ne fit pas attention aux hommes qui lui proposait des choses. Il entra simplement dans une maison par une porte en bois délabré. A l'intérieur, la pièce était sombre et encore plus malsaine que la ruelle. Un faible lumière jaillissait du milieu de la pièce. La pupille des yeux du jeune homme avait changé, elle était maintenant plus ronde, mais bombé comme un chat. Une personne semblait se tenir près de la source de lumière. Le jeune homme s'approchât et vit une femme d'âge mure avec un voile sur la tête. Sa main manipulait la lumière avec souplesse et grâce.
Que veut-tu mon jeune garçon dit la femme avec une voix qui ferait frémir plus d'un guerrier.
Je m'appelle Léan XLABLE, je suis de Méquos où j'ai été élevé par mes parent adoptifs. Je viens chercher des réponses sur mes origines réel dit Léan d'une voix confiante et grave.
De part cette lumière peut-être te sera révélé la sombre origine de ton identité. Que la lumière des anges ne s'oppose point au désir de découvrir. Que ton esprit découvre bien plus de souvenir.
La femme accéléra le rythme avec lequel sa main faisait bouger la lumière faible et violette. Son incantation aurait eu le don de faire frémir plusieurs gladiateurs mais ne fit rien sur le jeune Léan.
Que les astres nous révèle ta sombre origine. Oh...
Elle s'arrêta brusquement sur son dernier vers. Ni ces main ni sa voix ne faisait trembler la colonne de lumière qui maintenant restait fixe.
Ton identité ne peux m'être dévoilé. Mais je peut sans doute t’emmener vers d'autre voyant qui pourrons t'aider.
Léan avait l'air déçu et a la limite de la colère. Déjà depuis 4 ans Léan cherchait a trouver sa vrai nature et son pays d'origine. Chaque ville dans laquelle il allait ne lui apportait rien de nouveaux. Il sortit simplement de la maison en cherchant l'homme que lui avait indiquer la vieille voyante.
Après 2 bonne heures de marche a travers la ville, il faisait nuit. Léan avait été conduit au nord, au sud, a l'est, a l'ouest et au centre de la ville, rien. Personne ici non plus n'avait été capable de lui dire qui il était réellement. Il était arriver sur la grande place où la fête nationale avait commencer. Autour de la grande statue du dieu Akré, on pouvait voir des stands de théâtre, de musique, même de jeu. Toute la place était illuminé de lumière jaune et blanche ainsi que bleu et rouge. Le mélange a un endroit de la place faisait penser a la lumière violette qu'avait utilisé tout les voyants que Léan avait rencontré aujourd'hui. Cette lumière lança Léan dans une colère qu'il ne pouvait contrôler et, regardant la statue du dieu, Léan s’avança lentement vers elle, les poing serrés. Il pensa « Pourquoi ne me donne-t-on pas mes origines » en regardant le visage d'Akré. Léan ne croyait pas aux dieux, il les méprisait, rien que de penser qu'on les priait pour avoir du bonheurs le dégoûtait. En marchant, Léan bouscula une jeune femme. Elle était habiller d'une veste avec un capuchon. Léan la reconnaissait.
Vous êtes...
La jeune femme au cheveux long et noir et au yeux bleu turquoise fit un signe comme quoi il fallait ne rien dire tout en souriant.
Je comprend...
Merci...
C'était la princesse de l'empire d'Akrh, Akré-Méatilox VOS. Léan avait entendu des rumeur comme quoi elle était la plus belle des princesse, mais il n'avait jamais imaginer une telle beauté. Sa colère c'était totalement envoler comme si son visage avait permis d'apaiser la brûlure. Il n'avait pas remarqué qu'un feu d'artifice avait débuté. Il le regardait émerveillé. Léan n'avait jamais ressentit sa auparavant, c'était comme si plus rien ne comptait autour, juste elle et lui. Il regardait les lumières illuminer son visage comme pour la rendre encore plus belle.
Comment vous appeler vous ? Dit-elle en tournant le regard vers celui qui la contemplait sous la pluie de lumière. Sa question avait surpris Léan et détourna vite le regard
Mon nom a peu d'importance.
Léan était sans doute gêné que l'on s’intéresse un peu de lui.
Allons... Dite moi au moins votre prénom...
L-Léan... Je m’appelle Léan...
Elle lui sourit simplement comme pour se présenter car elle ne ressentait pas le besoin de lui dire vu qu'il avait comprit.
Merci Léan...
Léan se sentait de plus en plus embarrasser par sa présence. Elle souriait toujours en regardant maintenant les explosion que créait les feux d'artifices. Après quelque minutes, Léan remarqua un homme a côté d'elle. Léan se sentit d'abord mal, mal d'avoir espéré puis il chercha quand même a comprendre.
C'est mon garde du corps Val
Léan se sentit soulager. Le jeune homme tenait dans son dos une épée faisant plus de sa taille. Il fut surprit de la jeunesse du garde du corps, Léan lui aurait donné son âge. Val était vieux de 17 ans . A la fin du feu d'artifice, la princesse s'en alla avec son garde du corps. Léan était persuader de perdre quelque chose en la voyant partir. Il courut alors vers elle qui ne se dirigeait pas vers le château.
Excusé-moi mais... que faite vous en dehors du château ?
C'était au tour de la princesse de se sentir mal a l'aise.
Et bien... en réalité...
Val s'était arrêté plus loin regardant sa protégé être embarrasser de cette question. Il n'avais rien dit a propos de son identité, Val pensait qu'il pouvait lui faire confiance, il s’approcha alors de Léan.
Elle voulait fuir l'empire répondit sèchement Val.
Val !
Comment ?!
Les deux voix retentissait a l’unisson pour s'éteindre vite dans le brouhaha de la foule. Val eu comme un sourire, après que leur visages se soit croisé, Léan détourna encore une fois vite le regard dans la direction opposé a celle de la princesse. Elle ne comprenait pas pourquoi, dans toute son ingénuité mais en passa au fait. Si Val lui faisait déjà confiance, elle ne pouvait faire que avec.
Je vais jusque Méquos, le reste me ragarde.
C'était a son tour de détourné le visage, Akré-Méatilox tourna la tête pour regarder dans le vide. Elle avait comme un air désespéré, un peu comme celui de Léan. Se regard porta encore son intention vers elle, c'était de la pitié. Léan ne voulait pas que quelqu'un ressente la même chose qu'il ressentait, et même si en réalité, il était probable que leur souffrance ne soit pas la même, il ne pouvait laisser quelqu'un dans cet état. Léan réfléchit un instant puis il trouva la solution pour l'aider.
Je suis de Méquos, je peux peut-être vous accompagné.
Avant même de réfléchir au conséquence de ces paroles, il les avaient dites, et il s'en rendait compte uniquement quelque seconde plus tard, avant que les autres eurent le temps de répondre. Le visage de la princesse s'éclaircit alors et se tourna dans la direction de Léan. Il le tourna de plus belle, toujours aussi gêné qu'on le regarde.
Je ne suis pas contre.
Il souriait, Val souriait d'un air un heureux, il cachait quelque chose, mais quoi.
C'est vrai tu veux bien Léan ?
Le regard toujours tourné, Léan répondit juste d'un geste de la tête. Comme quoi il n'était pas vraiment sûr de se qu'il avait dit. Au loin, on entendait des bruits métallique provenant de la place maintenant dernière eux. De suite, le regard des trois compagnons se tourna en provenance de se bruit.
Des gardes !
Akré-Méatilox avait compris que ces bruit venait des gardes, mais les avaient ils vraiment retrouvé, en tout cas, se cri attira l'attention sur eux et les gardes les pourchassaient maintenant.
Courons !
La cité d'Akrh était structuré simplement, le château au nord, la sortie au sud, au centre la grande place, a l'est le port et a l'ouest les quartier commerçant. La sortie était donc devant eux. La rue allant du centre au sud était assez grande, elle était a l'image de la place que prenait Akrh dans la politique d'Aelo. Le sol aussi pavé de la même manière, les bruit de pas des garde se faisaient plus entendre que les leurs. Cette course n'allait jamais se finir, autant attaqué, sinon, la fin aurai été proche. Val se stoppa et se retourna vers les gardes. Méatilox se retourna a son tour, elle vit que Val pris son épée dans le dos. Avant même qu'elle puissent dire quoi que se soit, Val lui dit :
Ne vous inquiété pas, je ne vais pas les tuer.
Elle ne semblait pas convaincu de se que faisait Val, mais elle n'avait pas le choix. Léan quand a lui, par dépit, se retourna et pris aussi son arme, sa lance qui était aussi dans son dos. Il couru alors vers la même hauteur que Val, dépassant Méatilox qui resta perplexe sur leurs projet. Arrivé a peu près au niveau de Val, Léan pris une grande respiration, bomba sa poitrine comme si de l'air rentrait dedans en grande quantité, puis cria :
Souffle de Feu !!!
A ces mots toute l'air que Léan avait aspiré se transforma en feu et en l'expirant, cela donnait l'impression que Léan était un dragon, en crachant des flammes. Val et Méatilox restaient bouche bée face a un tel spectacle. La magie était courante, mais certaine forme était nommé rare et la magie de Léan en faisait partie. Toutes les magies avait une explication dans leur gène, et dans le cas de Léan, ça magie venait par déduction d'un clan qui vivait ou qui chassait les dragons. Le spectacle faisait rire Val, en pensant qu'il allait aussi devoir utilisé sa magie. La sienne aussi était une magie dite rare, elle concentrait une puissance dans son épée puis la relâchait lors de l'impact ou elle pouvait être relâchée simplement sous forme d'onde magique. Vu qu'il ne voulait en aucun cas blesser les soldats, Val mit une petite puissance. L'onde frappa trois soldat et les mit a terre, c'était une onde électrique qu'avait envoyer Val. C'était au tour de Léan d'être intéressé par Val, sa magie, même a basse puissance laissa trois soldat a terre. Plus aucun soldat ne les suivait a présent, ils se remirent donc a courir. Après un petit temps de course, Méatilox se retourna vers le château a peine visible derrière les flammes qu'avait laissé Léan et son souffle. Elle regardait sur le balcon si son père était là. Il y était en effet, regardant sa course passivement.
Voulez vous que l'on sorte le canon de Cristalline ?
L'homme qui avait parlé était au fond, près du mur du balcon. Il se tenait droit et était au garde a vous. Le roi se retourna, les mains sur les rebord du balcon, le visage dépité par se que faisait sa fille. Qu'avait elle en tête, après sa femme, il allait perdre sa fille, mais il ne pouvait rien faire.
Je ne peux pas Xéander...
Le roi parlait avec une voix faible, une voix qui se demandait pourquoi ? Xéander n'était pas méchant, il était le chef de l'armé d'Akrh. Il avait dit ça comme ça, sans se rendre compte de se qu'il disait. Il avait l'âge de 35 ans, il était parvenu assez jeune au poste de maître absolu de l'armé. Il était proche du peuple et les gens appréciaient beaucoup son implication.
Il se nomme Léan.
Le roi qui c'était retourné de plus belle vers ça fille venait de frémir en entendant se nom. Il se retourna plus lentement vers Xéander, comme si la peur le possédait.
Léan... ?
Vous pensez que Franvyl est dans le coup ?
Le soldat qui avait dit ça ne savais pas de quoi il parlait, Xéander et le roi ne réagissait cependant pas a la bêtise qu'avait dit se dernier.
Val ne serai pas avec eux si c'en était un.
Le roi d'Akrh, pensif, regardait le ciel noir et ces étoiles.
Que suis-je sensé faire Ysslend ?
C'était sa femme, morte plus tôt. Il avait pris l'habitude de regarder le ciel pour lui demandé conseil en ces périodes de trouble. Il pensait encore au nom de Léan, celui par qui tout doit commencé.
Léan...


 
Chapitre III - Dehors 

Léan était assis, dans cette forêt sombre dû a la lumière faible d'une nuit sans étoiles. Léan n'aimait pas ces nuit là, rien ne pouvais arrivé de bon si on ne peut pas voir notre « destiné ». Depuis un jour Léan faisait route avec Méatilox et Val, dont il savais finalement peu de chose.
Qu'ai-je fait ? pensa Léan
Une dure réalité se dressait devant lui, il devait faire face a se qu'il allait arrivé a cause de sa gentillesse et sa naïveté. L'auto dérision de Léan allait très loin, même un peu trop. Il prenait beaucoup sur lui.
D'où viens-tu ?
Val, qui était en train de parler avec Méatilox, au loin venait de se rapproché. Léan eu du mal a répondre franchement, il était surpris qu'on lui parle dans un moment pareil, et surtout il avait été coupé en pleine réflexion.
Je viens de Méquos...
Je nom de cette ville était le gros problème, Méquos.
Tu connaît Méquos ? S'exclama Méatilox
Malheureusement oui...
Le visage enjoué de Méatilox venait de disparaître, elle cherchait pourquoi cette ville, leur destination, avait porté tant de fardeau a Léan.
J'ai grandi là-bas jusque mes 12 ans, puis je me suis enfuit...
L'expression de Léan était de plus en plus trouble, c'était vraiment la ville de Méquos qui rappelait tant de souvenir en cette chair vivante capable de se souvenir. Les premier mots de Léan quand l'on parle de Méquos, sont sang, seul et désespoir. Trois simple mot, qui font frémir Léan. Devant le tournant dépité de la conversation, Val réagit alors.
Dit ? Il faudrait un nom pour que Méatilox ne soit pas repéré par sont nom.
Léan restait absorbé par ces souvenirs mais dans une petite clarté de la voix de Val, il répondit juste par un simple « Méa »
Tu trouve que ça va bien ?
La belle jeune femme, ingénu et têtue, regardait Léan avec ces yeux cyan interrogateur. Ces longs cheveux bouclé et noir descendaient le jusqu'à un peu plus haut que sa taille. Son teint était un peu pâle, mais rien de dérangeait, pour tous, ce teint représentait la lumière. Léan, qui avait réagit a la phrase de Méatilox, la regardait dans les yeux, puis il détourna le regard une fois de plus.
O...oui, sans doute...
Val souriait, l'idée de Léan était vraiment bonne.
Mais n'est-ce pas trop proche de mon nom véritable ?
Le nom de Méa était assez répandue dans Akrh, et dans Aelo aussi, on aurai du mal a faire le rapprochement.
C'est un nom courant ici, je ne pense pas que, même a la frontière, on fasse le rapprochement.
Val était quelqu'un qui avait une certaine assurance, une assez grosse confiance en lui. Léan l'enviait, tout le monde devait l'envier de part cette qualité. C'était un grand jeune homme, de 18 ans, les yeux vert, les cheveux platine et un teint parfaitement beige. Sa carrure dissuadait souvent beaucoup de garde au château de lui tenir tête. Méatilox, pensive, se tâtait pour l’approbation de se nom, elle n'était pas contre, mais elle n'était pas convaincu de la discrétion de ce nom. Léan ne regardait toujours pas les deux personnage debout devant lui, car il n'aimait pas voir les gens dans les yeux, par timidité. Il regardait encore cette nuit sans lune, sans étoile. Un malheur allait arrivé, la superstition de Léan aurai été absurde pour Val et Méatilox, si il en avait parlé. Pour Léan, les étoiles était tout, se qui lui fit repensé a Méquos. Il n'avait finalement pas vu que des horreur là-bas.
J'ai décidé !
Méatilox avait parlé assez fort, comme quoi elle l'étai vraiment, cette intonation était plus un symbole qu'une obligation. Léan et Val tournèrent la tête vers l'interlocutrice en attente d'une réponse.
Appelé-moi Méa.
Un léger sourie viens se mettre sur le visage de Val, et sur le visage de Léan, le sourire était cette fois plus prononcé. Il venait de se décidé lui aussi, a ne pas regretter son geste, a ne pas regretter, simplement. L'envie de peut-être revoir tout ce qu'il l'a mis a pensé de lui même le motivait a moitié, mais rien ne pouvait empêcher maintenant Léan de revenir aux sources,quittées depuis 5 ans déjà.
Ils faudrait peut-être aussi que nous dormions.
Val avait soulevé un point sensible, en effet, ils n'avait pas dormit depuis leur échappé et ils n'avait fait que courir ou marché depuis. Val avait dit « plus il y aura de distance entre Akrh et nous, mieux se sera. ». Ceci n'était pas vraiment une fuite, mais une « solution a un problème » avait dit Méa quand Léan leur avait demandé pourquoi est-ce qu'elle fuyait sa famille.
Quelqu'un a une idée a proposé ?
Val savais bien que personne ici n'était jamais sortit de leur nid, sauf Léan, et encore.
Je n'ai fait juste que traversé de Méquos a Akrh moi, je ne connais rien de Aelo, ni de comment faire un campement...
Léan était presque gêné de ne pas savoir. Les autres le regardait d'un air a dire c'est pas grave moi non plus. Puis Méa et Val tournèrent la tête l'un vers l'autre, pour se jeté le même regard. Val commença alors a sourire puis a s'esclaffer de rire. Méa et Léan le regardèrent tout de deux pour comprendre pourquoi il riait. Méa commençait a comprendre et elle sourit également, avant de rire, moins que Val, mais tout de même. Léan se sentait seul, a ne pas comprendre pourquoi les deux personne riaient de bon cœur. Léan se rétracta sur lui même, en ne pensant plus au rire des deux autres. Il ne cherchait plus a comprendre. Quand Val et Méa virent que Léan ne riait pas, ils cessèrent leur rire pensant que peut-être il avait fait quelque chose de mal. Léan pensait que c'était toujours la même chose, que personne ne s’intéressait a lui, que dans le cas où il y avait extrême nécessité, ou alors que les gens pouvait obtenir des chose de lui.
Qu'y a-t-il Léan ?
Léan s'empressa de se remettre normalement, sachant que maintenant on le regardait.
R...rien... rien du tout...
Léan esquissa un sourire, un sourire forcé dont il avait le secret et dont tout le monde se foutait éperdument car personne ne lui avait jamais dit de ne pas se forcé. Cependant, Méa elle l'avait bien compris.
Ne te force pas Léan...
Quoi...
Le sourire forcé de Léan s’estompa pour laissé place a un regard intéressé par les propos de Méa.
Ça se voit que tu te force...
Désolé...
Il était triste, et en même temps heureux, on ne s'était presque jamais intéressé a lui a cause de son sourire. Devant le silence mort qu'avait laissé Léan, Val repris :
Bon ! Fait voir comment tu sourit vraiment ?
Léan, toujours assis regardait maintenant Val avec le même regard. Depuis combien de temps il ne c'était pas sentit concerné ? Depuis combien de temps on c'était soucier de son sourire forcé ? « Jamais... sans doute » pensa Léan. Il baissa les yeux, l'air d'être étonné par se qu'il se passait. A se moment là, Léan savait qu'il allait se passer quelque chose avec eux quelque chose de bien cette fois-ci. En bien ou en mal, peut-être, car tout est relatif. Mais cette fois-ci, Léan était convaincu qu'il avait fait le bon choix. Il essaya cette fois-ci, avec une conviction certaine.
Mouais... Tu peux faire mieux je suis sûr.
Val et Méa ne semblait pas convaincu de la performance de Léan, mais il rajouta :
Mais c'est toujours mieux que quand tu te force.
Val avait dit ça avec le sourire aux lèvres lui aussi, Léan voulait prendre exemple sur lui, il semblait tellement heureux, Léan l'enviait. Une chose l’énervait, c'est qu'il ne pouvais pas sourire comme il l'aurai voulu, parce que a force de se forcer, il ne savais plus vraiment le faire.
Ne restons pas là a ne rien faire, allons-y.
A ses mots, Val et Méa se mirent en direction du nord, Léan se leva et ne bougea pas. Il regarda le ciel, mais une étoile était apparu. Un sourire vrai apparu sur son visage. Il baissa la tête et regarda vers Méa et Val, elle s'était retourné pour lui faire un signe comme quoi il devait les suivre. Dans cette nuit noir avec une seul étoile dans le ciel, Léan avait simplement envie de dire « Merci ».



   
   



Dernière édition par Titou le Mar 20 Nov - 17:38 (2012); édité 2 fois
Dim 11 Nov - 18:48 (2012) Skype
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Dim 11 Nov - 18:48 (2012)
Gelarto
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 33
Localisation: Chez moi
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猪 Cochon
Cyber no point(s): 25
Moyenne Cyber points: 0,76

Message Fantasy Dream - The Final Tears Répondre en citant
Final Fantasy IX, un excellent jeu ( comme la plus part de FF dans un cas générale, après on en apprécie certains plus que d'autres !).
Synopsis, assez court mais me donne envie de connaître la suite. Aelo a l'air d'être un continent super gay Mr. Green
J'attend les deux premiers chapitres pour mettre un avis plus développer.

_________________
"Si le mal existe en ce monde, il se cache dans le cœur des hommes"

Dim 11 Nov - 19:30 (2012)
Titou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 27
Localisation: Isère
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猪 Cochon
Cyber no point(s): 3
Moyenne Cyber points: 0,11

Message Fantasy Dream - The Final Tears Répondre en citant
J'ai regardé un peu se que j'avais écrit pour être sûr de ne pas vous poster des bêtises, le premier chapitre est bien comme je le veux, mais j'ai dû refaire une partie du second parce que qu'il ne me convenait plus. Je vais les poster en même temps, d'ici se soir ou demain je ne sais pas parce qu'on reprend les cours
Voilà les deux premier Chapitres, la présentation est mise a jour.
A venir le Chapitre III nommé Dehors!


Dim 11 Nov - 21:23 (2012) Skype
Gelarto
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 33
Localisation: Chez moi
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猪 Cochon
Cyber no point(s): 25
Moyenne Cyber points: 0,76

Message Fantasy Dream - The Final Tears Répondre en citant
Très beau début ! J'attends la suite, car je me pose 2~3 questions.
On connait les noms d'anciens héros, Lylyn, Zeï et Val. 2 autres sûrement qui sont dans une autre ville. Peut-être l'ancien chef des armées. On se demande bien qui fais partir des 9 sauveurs mais l'histoire de Val va tout nous raconter !
Le chapitre 1, pas grand chose à dire il est plutôt bon ! Enfin faut pas oublier une chose : l'histoire est raconté d'un point de vu interne : celui de Val, y a un tas de truc qu'on peut pas raconter. ( à moins que Léan lui dise tout se qui fait XD )
En parlant de Léan, je me dis sois c'est le papa de Myle (et sa mère c'est sûrement la princesse de l'histoire mais j'y pense pas trop), sois il est mort ( Myle n'as pas l'air de connaître Léan personnellement, en tout cas son père et sa mère font sûrement parti des sauveurs )
J'attends la suite, car ça me plaît bien Okay

_________________
"Si le mal existe en ce monde, il se cache dans le cœur des hommes"

Lun 12 Nov - 19:50 (2012)
Titou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 27
Localisation: Isère
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猪 Cochon
Cyber no point(s): 3
Moyenne Cyber points: 0,11

Message Fantasy Dream - The Final Tears Répondre en citant
Pour se qui est de la narration, c'est Léan qui a tout dit a Val, finalement, tout les héros savent se qui c'est passé pour les autre et a n'importe quel moment de leur histoire, c'est pour ça que je ne raconte pas du coté de Val, mais bien se celui d'un narrateur omniscient.
Pour tes déduction, je ne peux absolument rien te dire, normal^^, je peux juste dire que la plupart de la trame sera basé sur Léan,bien sûr les hiut autre ont leur importance, Val est déjà un gros pilier car il y aura des chapitre de pause où Myle et ces copain réagirons un peu., Méatilox qui démarre la trame, puis tout est aussi niveau relationnelle, du point de vue de Léan. Les premier chapitre ne montre pas trop l'importance du relationnelle mais par la suite, un petit truc peu engendré un truc énorme.
C'est pour ça que l'histoire devait s'appeler a la base l'effet papillon. Mais je spoile un peu trop.
Je n'ai pas encore commencé l'écriture du chapitre 3, on a fait grillé avec un pote mon ordi^^ donc c'est la crise, je commence a l'écrire se soir, j'ai le gros de se qui va se passer donc ça devrai être rapide.
Pour l'annonce aussi, l'histoire comprendra 6 Actes, dont un très court et un très long bien que dans le temps il soit restreins. Je suis a 100 page pour 5 chapitre^^.
Voilà
Aussi, pour les déduction, si vous voulez les faire évité de le faire ici, je part sur le principe que vous ne pouvea faire que votre interprétation, donc n’influencer pas les autres, ça gâche un peu de surprise, si vousvoulez, faite le par MP a moi^^   


Mer 14 Nov - 14:16 (2012) Skype
Gelarto
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 33
Localisation: Chez moi
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猪 Cochon
Cyber no point(s): 25
Moyenne Cyber points: 0,76

Message Fantasy Dream - The Final Tears Répondre en citant
Mes "déductions" (je dirais plutôt hypothèse), je ne souhaitait pas de réponses. Enfin elles sont faites pour être partagée, les garder pour moi, à part me frustrer sa va rien faire Mr. Green puis les autres seraient après tentez de mettre les leurs pour qu'on cherche à trouver une suite avant qu'on nous donne la vraie Smile
Pour l'histoire, je comprend mieux le point de vue omniscient. Vu que Léan est le héros, normal que l'histoire sois basé dessus. Le relationnel, j'attendrais avant de me prononcer, comme tu le dis on sait pas grand chose (même si on peut facilement émettre une hypothèse dessus )

Pour la longueur, je verrais au fur et à mesure Okay Long ou court si c'est bien, je m'en fiche Mr. Green

_________________
"Si le mal existe en ce monde, il se cache dans le cœur des hommes"

Mer 14 Nov - 14:25 (2012)
Titou
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 27
Localisation: Isère
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 猪 Cochon
Cyber no point(s): 3
Moyenne Cyber points: 0,11

Message Fantasy Dream - The Final Tears Répondre en citant
Il n'y a qu'une chose dont vous pouvez être sûr, et c'est fait exprès.
Après, je dit pas que Léan est le héros, mais au maximum de la restriction, se sera juste Léan que l'on retiendra.

 Edit: Le chapitre III a mis du temps a sortir, mais le voilà^^


Mar 20 Nov - 17:39 (2012) Skype
Contenu Sponsorisé






Message Fantasy Dream - The Final Tears

Aujourd’hui à 01:20 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    cyber no neko Index du Forum » Discuzone » Zone @rt » Art textuel Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com